Les conseillers Homegrade vous guident

Isolation acoustique d’une maison bruxelloise divisée en appartements

Télécharger la brochure

Isoler thermiquement son logement est devenu une priorité pour beaucoup. Pourtant, les nuisances sonores sont source de souffrances, de conflits entre voisins, et même de graves problèmes de santé.

Prévoyez un budget pour des travaux qui permettront de limiter ces problèmes. Leurs coûts seront moins élevés s’ils sont pris en compte dès le début du chantier que s’ils doivent être entrepris par la suite. Vous trouverez ici nos réponses aux questions que vous vous posez le plus souvent.

Quelles primes pour l’isolation acoustique ?

Une quarantaine de primes sont disponibles pour les travaux de rénovation et les travaux économiseurs d’énergie. Découvrez un résumé de toutes les primes, crédits et subventions disponibles dans notre Synthèse des Primes.

Primes RENOLUTION

Le 1er janvier 2022, les anciennes primes Énergie, à la Rénovation de l’habitat et à l’Embellissement des façades ont fusionné pour devenir le nouveau dispositif de Primes RENOLUTION.

Quels sont les bruits qui dérangent ?

Vous entendez vos voisins parler, écouter de la musique et même éternuer ? Il s’agit de . Pour s’en isoler, on applique l’effet masse-ressort-masse, c’est-à-dire qu’on met en place un système avec deux masses sans contact rigide l’une avec l’autre. Plus les masses sont lourdes et homogènes, et plus elles sont éloignées l’une de l’autre, meilleure est l’isolation acoustique.

Vous pouvez suivre les pas de votre voisin au-dessus de vos têtes ? Vos vitrines vibrent quand il fait tourner sa machine à laver ? Vous n’en pouvez plus d’entendre le déplacement des chaises ou les jeux des enfants qui tombent ? Il s’agit de , qui peuvent se déplacer loin avec beaucoup d’énergie. On supprime le contact rigide en interposant un matériau souple (amortissant ou de désolidarisation) entre la source d’émission du bruit et le bâtiment.

Comment est faite la structure du plancher ?

La structure de la plupart des planchers des maisons bruxelloises est constituée de en bois ancrées dans les murs. Attention, les anciens planchers ne sont pas toujours très rigides. Si le plancher oscille sous une impulsion (« effet trampoline »), sa rigidité est insuffisante et il est nécessaire de l’améliorer, sans quoi les résultats de toute intervention acoustique seraient compromis.

Isolation acoustique : quelle technique mettre en œuvre ?

Nous n’aborderons que quelques options fréquemment mises en œuvre dans les maisons bruxelloises.

Solution complète avec plancher flottant sur solives

Dans ce système, le plafond constitue la première masse et les panneaux de sol constituent la deuxième. Les masses sont séparées par la hauteur des solives (en général 18 cm), ce qui est un écart efficace. 

Schéma : isolation acoustique complète avec plancher flottant sur solives
  1. Masse 1 : panneaux OSB et revêtement
  2. Masse 2 : plafond existant
  3. Bande amortissante sur les solives
  4. Bande amortissante en périphérie
  5. Matériaux absorbants

 Le découplage (l’effet ressort) entre les masses est ici assuré par :

  • les éléments amortissants sur les solives,
  • les bandes souples de désolidarisation en périphérie.

Le matériau absorbant ne constitue pas un isolant acoustique à lui seul mais contribue à l’affaiblissement du son dans le système masse-ressort-masse.

Avantages de la solution complète

  • Elle permet une isolation efficace à la fois contre les et les .
  • Elle surélève peu le niveau du sol. Jusqu’à 4 cm, le rabotage du bas des portes ne pose aucun problème, et la petite marche éventuelle est imperceptible.
  • Elle donne accès aux solives, au cas où elles devraient être renforcées. 
  • Elle préserve les plafonds moulurés.
  • Elle permet parfois de réutiliser le plancher existant.

Isolation acoustique d’un plancher flottant sur sol existant

Une chape sèche flottante est réalisée directement sur le support existant (sur une couche de granules d’égalisation si le support n’est pas plane).

Ces techniques ne traitent que l’isolation aux bruits de contact, elles ont peu d’effets sur les bruits aériens. Elles peuvent être complétées par un faux-plafond acoustique.

Schéma : isolation acoustique d'un plancher flottant sur sol existant
  1. Panneaux de sol
  2. Plancher existant
  3. Matériaux amortissants

Faux-plafond acoustique

Cette technique traite essentiellement les  ; elle donne rarement satisfaction contre les . Elle donne accès aux solives, au cas où elles devraient être renforcées.

Attention : le faux-plafond est beaucoup plus efficace s’il est autoportant, c’est-à-dire si on n’utilise aucune suspente.

Schéma : éléments d'un faux-plafond acoustique
  1. Matériau absorbant
  2. Bande souple de désolidarisation
  3. Ossature métallique
  4. Panneaux de finition (2 couches)
  5. Suspente

Quels matériaux et quelle épaisseur choisir pour l’isolation acoustique ?

Les matériaux absorbants

Ils sont souples, à faible ou moyenne densité. Leur structure est laineuse ou mousseuse avec des cellules ouvertes, c’est-à-dire que les pores communiquent entre eux et l’air peut circuler entre les fibres. Mis en œuvre dans un complexe d’isolation acoustique, ils offrent tous la même efficacité, qu’ils soient bio-sourcés ou non, quelle que soit leur densité. Tous les isolants thermiques souples (qu’on peut plier facilement) peuvent être utilisés comme absorbant acoustique. On peut remplir totalement l’espace entre les masses, mais souvent on se contente de 10 ou 12 cm.

Les matériaux amortissants et de désolidarisation

Intercalé entre deux corps durs, un matériau de désolidarisation supprime le contact rigide entre eux et amortit les vibrations sonores. S’il n’y a pas de risque qu’il soit écrasé pendant ou après les travaux, tout matériau qui présente une certaine souplesse convient. En général, 5 mm suffisent.

Les couches amortissantes qui recevront une charge comme un plancher flottant, une cloison de doublage ou une chaudière, doivent pouvoir reprendre ce poids sans s’aplatir, sinon le contact rigide serait rétabli. Sous un plancher flottant, une épaisseur de 20 mm est souvent recommandée, mais l’épaisseur et la densité des couches amortissantes doivent être adaptées aux charges particulières éventuelles (bibliothèque, mobilier de cuisine…).

Les panneaux de sol

On cherche à rajouter une masse aussi lourde que possible. Le en 20mm d’épaisseur est pour cela un excellent choix avec une masse surfacique de 23 kg/m2. Néanmoins, le fibro-plâtre risque de se fissurer s’il est posé sur un support qui n’est pas continu, comme dans la solution complète avec plancher flottant sur solive. Dans ce cas, il faut d’abord poser des panneaux d’OSB.

Panneaux de solÉpaisseur totaleMasse surfacique
OSB 22 mm22 mm13,2 kg/m2
OSB 2 x 15 mm30 mm18 kg/m2
Fibro-plâtre 2 x 10 mm20 mm23 kg/m2
Combinaison OSB 18 mm / Fibro-plâtre 10 mm28 mm22,7 kg/m2

Les panneaux pour faux-plafond

On cherche à rajouter une masse aussi lourde que possible, c’est pour cela qu’on superpose 2 plaques (2 x 10 mm de est plus lourd que 2 x 12,5 mm de plâtre normal).

Que faire pour limiter le bruit des installations techniques ?

Équipements techniques

Les chaudières, pompes, ventilateurs, machineries d’ascenseur, mécanismes de portes de garage sont sources de bruit et de vibrations. Pour éviter leur propagation dans le bâtiment, chaque fois que c’est possible :

  • Optez pour des modèles peu bruyants et bien réglés.
  • Placez-les dans des locaux aussi éloignés que possible des pièces de vie.
  • Insonorisez ces locaux.
  • Installez les équipements loin des coins des pièces et fixez-les dans les parois les plus lourdes.
  • Posez-les sur des socles antivibratiles ou via des fixations antivibratiles.
Différents types de plots antivibratiles pour une isolation acoustique
Différents types de plots antivibratiles

Le bruit des pompes à chaleur est plus difficile à limiter. Adressez-vous à un acousticien avant d’en envisager l’installation.

Canalisations et conduits

Si on ne prend aucune précaution, les canalisations de liquides et de gaz et les conduits de ventilation propagent à travers le bâtiment les bruits et vibrations des équipements auxquels ils sont raccordés. Ils peuvent aussi véhiculer sur une grande distance les bruits qui leur sont communiqués par contact avec un plancher, un mur ou un autre élément du bâtiment. Pour limiter les nuisances :

  • Ne les encastrez pas dans les murs,
  • Fixez-les à l’aide de manchons antivibratiles et intercalez un matériau souple de désolidarisation partout où ils risquent d’être en contact avec un élément du bâtiment,
  • Regroupez-les dans des gaines insonorisées,
  • Colmatez bien les traversées de paroi, intercalez un matériau lourd et souple,
  • Evitez tout changement brusque de direction, diamètre, débit, vitesse, pression,
  • Installez des silencieux dans les conduits d’amenée et d’extraction d’air, le plus près possible du ventilateur,
  • Dimensionnez les installations de ventilation pour limiter la vitesse de l’air en tenant compte des pertes de charge,
  • Optez pour des bouches silencieuses et bien réglées. 
Isolation acoustique de canalisations à l'aide de manchons antivibratiles
Isolation acoustique de canalisations à l’aide de manchons antivibratiles
Isolation acoustique dans un conduit de ventilation
Isolation acoustique
dans un conduit de ventilation

Points d’attention concernant l’isolation acoustique

Soignez les détails

Il suffit d’un point de contact pour que le système ne fonctionne pas ! Vérifiez bien que ni les panneaux de sol, ni le revêtement qui est posé dessus (à l’exception d’un tapis) ne touchent le mur en aucun point. Ils doivent également être désolidarisés des plinthes, des canalisations et de tout équipement qui pourrait rétablir un contact rigide, comme un radiateur ou un meuble. 

Schéma : détail de point de contact isolé acoustiquement entre le mur, le plinthe et le plancher
  1. Bande souple
  2. Silicone
  3. Revêtement de sol
  4. Panneaux de sol
Schéma : détail d'un point de contact isolé acoustiquement entre un conduit et le plancher
  1. Bande souple
  2. Panneaux de sol

Faites appel à des professionnels

Etant donné l’importance des détails, il est impératif de confier les travaux à un entrepreneur expérimenté en acoustique. Si cela n’est pas possible, demandez à un acousticien de suivre le chantier pour qu’il puisse repérer à temps des erreurs d’exécution éventuelles. Et n’hésitez pas à demander notre avis sur les devis.

Homegrade : comment nous pouvons vous aider

Homegrade s’adresse à tous les ménages, locataires, propriétaires et copropriétaires qui désirent améliorer la qualité de leur logement. Homegrade vous renseigne notamment sur les questions de primes, d’énergie, de rénovation, d’urbanisme, de patrimoine, d’acoustique et de bâtiment durable.

Les conseillers Homegrade sont à votre disposition pour vous guider dans vos démarches techniques, pratiques et administratives.

Publications et liens utiles

Nos publications en lien avec l’isolation acoustique

Liens utiles

Vocabulaire — Acoustique

Bruit aérien

Un bruit aérien est produit par une source sonore dont l’énergie est transmise sous forme de vibrations à l’air qui l’entoure (voix, télévision, musique).

Bruit de contact

Un bruit de contact est produit par un choc ou un contact direct entre une source sonore et un élément du bâtiment (bruits de pas, déplacements d’objets, vibrations émises par une machine).

Chape

Couche d’une matière destinée à accueillir une autre couche (de finition).

Fibro-plâtre

Les plaques de fibro-plâtre sont composées de plâtre et de fibres végétales.

OSB

Pour “Oriented Strand Board”, panneau à copeaux orientés et collés sur plusieurs couches.

Solive

Pièce de charpente placée horizontalement en appui sur les murs ou sur les poutres et qui soutient le plancher.