Les conseillers Homegrade vous guident

Installer des panneaux solaires photovoltaïques : informations utiles

Télécharger la brochure
Ouvrier qui installe des panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques (PV) permettent de produire de l’électricité à partir du rayonnement solaire direct et diffus. Cette énergie peut être utilisée pour les besoins divers du bâtiment et/ou être réinjectée sur le réseau public.

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques bénéficie d’aides financières importantes en Région bruxelloise, ce qui les rend plus rentables financièrement que les panneaux solaires thermiques (temps de retour de 5 à 10 ans contre 10 à 50 ans, en fonction de l’installation).

Panneaux solaires photovoltaïques et panneaux solaires thermiques sur un toit
  1. Panneaux solaires photovoltaïques
  2. Panneaux solaires thermiques

Quels sont les principes généraux des panneaux photovoltaïques ? 

Fonctionnement

Les rayons du soleil transmettent leur énergie aux panneaux photovoltaïques (PV) en créant en leur sein une tension électrique. Cette tension fournit un qui est transformé grâce à un en , utilisable pour alimenter des appareils électriques domestiques ou le réseau public.

Rendement saisonnier

Le rendement annuel d’une installation photovoltaïque classique oscille entre 12 et 16 %, ce qui correspond à une production de 120 à 160 kWh d’électricité par an et par m² de panneaux.

Puissance maximale

En conditions optimales (plein soleil et température extérieure de 25° C), les panneaux produisent leur puissance électrique maximale. Celle-ci, exprimée en kiloWatt crête (kWc), sert de base au dimensionnement de l’installation. Sous nos latitudes, une installation de 1 kWc produit un peu moins de 1000 kWh par an.

En Belgique, rayonnement solaire reçu : 1 000 kWh/m²/an

Production d’électricité verte : 1 kWc produit 1 000 kWh/an

Un ménage moyen bruxellois, présent chez lui en soirée pendant la semaine et en journée durant le week-end, peut s’attendre à autoconsommer environ 30 % de sa production photovoltaïque. Le reste de sa consommation est prélevé sur le réseau public.

Quels sont les points d’attention à prendre en compte avant d’installer des panneaux PV ?

Orientation

L’ensoleillement est un élément primordial pour l’efficacité et la rentabilité des panneaux. Si une orientation plein Sud avec une inclinaison des panneaux à 35° par rapport à l’horizontale est idéale sous nos latitudes (100 % d’énergie solaire captée, produisant ainsi 1 000 kWh/an/kWc), on peut s’en écarter en fonction de la réalité du terrain. Lorsque l’orientation de la toiture inclinée est Est-Ouest (moins favorable), il peut être intéressant de placer les panneaux sur les deux versants afin de permettre une production tout au long de la journée.

Cette orientation favorise l’ en faisant correspondre le pic de production (en matinée et fin de journée) au pic de consommation. Cette autoconsommation est appelée à jouer un rôle primordial dans la rentabilité de l’installation photovoltaïque depuis 2021 et la fin du « principe de compensation ».

Influence de l'orientation et de l'inclinaison des panneaux sur la quantité d'énergie solaire captées © Energie+
Influence de l’orientation et de l’inclinaison des panneaux sur la quantité d’énergie solaire captée © Energie+

Ombrage

L’ombre diminue fortement le rendement des panneaux. Une étude d’ombrage est recommandée. On veille à ce qu’il y ait peu d’, dues notamment aux cheminées et aux arbres, ou qu’elle soit limitée à une petite période dans l’année.

Lorsque l’ombrage est problématique, on peut envisager de placer un ou des afin de limiter l’effet de l’ombrage sur la production totale de l’installation. Le placement de ces dispositifs entraîne un surcoût.

Température

Une élévation de la température des panneaux diminue leur rendement. Pour permettre leur refroidissement, il vaut mieux les placer en surimposition (en saillie), avec circulation d’air sous les panneaux, plutôt que les intégrer à la toiture.

Étanchéité et état de la toiture

Avant de placer des panneaux solaires sur un toit, il est indispensable de s’assurer de son bon état et de la présence d’une isolation performante. Démonter des panneaux pour refaire la couverture d’une toiture est très coûteux ! Lors du placement de panneaux photovoltaïques, l’installateur doit veiller à maintenir une parfaite étanchéité de la toiture.

Sécurité et risques

L’installation de panneaux photovoltaïques présente très peu de risques. Il faut cependant s’assurer que le toit puisse résister au poids des installations. Les panneaux placés sur un toit plat sont généralement maintenus en place par un lestage pour éviter de multiplier les percements de la membrane d’étanchéité.

Il faut s’assurer que leur prise au vent ne soit pas trop importante et laisser une distance suffisante entre les panneaux et le bord du toit. Parce qu’elle touche au réseau électrique, l’installation doit être conforme au RGIE (Règlement Général des Installations Électriques) et être réceptionnée par un organisme de contrôle.

Panneaux solaires photovoltaïques placés sur un toit plat maintenus en place par un lestage
Panneaux solaires photovoltaïques placés sur un toit plat maintenus en place par un lestage
Panneaux solaires photovoltaïques placés sur un toit plat protégés d'une prise au vent
Panneaux solaires photovoltaïques placés sur un toit plat protégés d’une prise au vent

Durée de vie

La durée de vie de panneaux peut atteindre 25 ou 30 ans. Il y aura tout au plus une légère perte de rendement avec le temps (autour de 1 % par an s’ils sont régulièrement nettoyés). L’ a une durée de vie plus limitée et doit en général être remplacé au bout d’une quinzaine d’années.

Entretien

Le propriétaire d’une installation photovoltaïque s’assure du bon fonctionnement de celle-ci par une surveillance régulière de sa production électrique. En dehors du remplacement de l’onduleur, l’installation ne demande pas d’entretien spécifique si ce n’est le nettoyage des panneaux. Pour ce faire, il est important de prévoir un accès aisé aux panneaux.

La périodicité du nettoyage dépend de l’inclinaison des panneaux, mais également de leur environnement (présence de poussière, pollen, feuilles mortes…). Au début de l’installation, un contrôle régulier de la salissure des panneaux permet d’établir cette périodicité. Certains fabricants proposent des panneaux « autonettoyants » qui diminuent la charge de nettoyage.

Autoconsommation

Pour optimiser le rendement financier de son installation, il faudra maximiser l’. Dans un premier temps, cela passe par une réduction de sa consommation !

On optimisera le rendement financier en programmant les appareils ménagers (lave-vaisselle, machine à laver, sèche-linge…) en journée pendant les pics de production solaire. Il est également possible de produire en journée ses réserves d’eau chaude sanitaire dans un ballon électrique ou un chauffe-eau thermodynamique (pompe à chaleur). On peut éventuellement se chauffer avec une pompe à chaleur électrique si le logement le permet. Il est également possible de placer des batteries, mais ces dernières sont encore très coûteuses et ne permettent d’absorber qu’un jour ou deux de production (il n’est pas possible de stocker un mois de production, pendant ses vacances d’été par exemple).

Il existe des systèmes intelligents qui permettent d’optimiser l’autoconsommation en détectant automatiquement les appareils (électroménagers, ballon d’eau chaude sanitaire, ballon thermodynamique et batterie) programmés à un instant précis.

Comment réaliser votre projet d’installation de panneaux solaires photovoltaiques en Région de Bruxelles-Capitale ?

Les étapes pour installer des panneaux PV en Région bruxelloise sont les suivantes.

Avant le placement

  • Vérifiez auprès de la commune si un permis d’urbanisme est nécessaire. En règle générale, il n’en faut pas si les panneaux ne sont pas visibles depuis la rue. S’ils sont visibles, ils doivent être parallèles au plan de la toiture sans débordement et présenter une saillie de 30 cm maximum.
  • Demandez des devis auprès de plusieurs installateurs avec une étude d’ombrage et de faisabilité.

Après le placement

  • Faites appel à Sibelga pour installer un compteur bidirectionnel A+/A-. Depuis 2020, le compteur et son placement sont entièrement gratuits pour les nouveaux détenteurs de panneaux PV en Région de Bruxelles-Capitale.
  • Faites contrôler la conformité de l’installation électrique au Règlement Général des Installations Électriques (RGIE) par un organisme agréé
  • Faites certifier l’installation pour avoir droit aux Certificats verts (CV). Dorénavant, la certification de votre installation est réalisée par un Organisme Certificateur Agréé (OCA) de votre choix. Après introduction par mail ou courrier postal de votre dossier (formulaire et annexes), l’OCA analyse celui-ci et organise une visite de certification (uniquement pour les installations de plus de 10kWc). Une fois le dossier complet et/ou la visite ne révélant pas d’irrégularité, l’OCA envoie une attestation de conformité confirmant la clôture de certification.
  • Lors de la clôture, l’OCA envoie une copie de votre dossier à Brugel qui vous envoie un mail d’activation avec votre accès à leur Extranet, une plateforme permettant la gestion de vos Certificats Verts (octroi et vente de vos CV). Ensuite, Brugel transmet une copie de votre dossier à Sibelga qui vous envoie un mail d’activation vers leur plateforme Greenmeter vous permettant de gérer votre installation (transmission de vos index de production, consultation de l’historique de votre production).
  • Depuis la fin de la compensation en novembre 2021, il vous est possible de revendre l’électricité réinjectée en établissant un contrat de rachat de votre surplus non consommé avec votre fournisseur d’énergie. Vous pourrez négocier un contrat de rachat de l’électricité verte que vous injectez sur le réseau avec un fournisseur d’électricité. Energie Commune peut vous y aider.
  • Le propriétaire qui installe des panneaux photovoltaïques chez lui est tenu de déclarer spontanément ses travaux à l’Administration du cadastre (via le formulaire 43B), dans les 30 jours, sous peine d’amende. Cette déclaration n’entrainera pas nécessairement une réévaluation du revenu cadastral puisqu’il s’agit de travaux qui ont pour but de réaliser des économies d’énergie. Plus d’info : Code d’impôt sur les revenus 1992, art. 473, §1er et Circulaire n°3/2010.
Installation solaire photovoltaique sur un toit incline

Homegrade : comment nous pouvons vous aider

Homegrade s’adresse à tous les ménages, locataires, propriétaires et copropriétaires qui désirent améliorer la qualité de leur logement. Homegrade vous renseigne notamment sur les questions de primes, d’énergie, de rénovation, d’urbanisme, de patrimoine, d’acoustique et de bâtiment durable.

Les conseillers Homegrade sont à votre disposition pour vous guider dans vos démarches techniques, pratiques et administratives.

Pour aller plus loin

Nos publications en lien avec les panneaux solaires photovoltaïques

Liens utiles

Vocabulaire — Solaire photovoltaïque

Autoconsommation

L’autoconsommation est la partie de la production totale des panneaux directement consommée pour les besoins de la maison. Sans attention particulière, elle tourne en moyenne sur l’année autour de 30 %.

Autoconsommer

Consommer sa propre production d’électricité.

Autoproduction

L’autoproduction est la partie de la consommation totale de la maison qui est comblée directement par les panneaux.

Courant alternatif

Le courant alternatif est un courant électrique où les électrons circulent alternativement dans une direction puis dans l’autre à intervalles réguliers. C’est, par exemple, le courant utilisé dans nos maisons via les prises, les lumières, les appareils électriques,…

Courant continu

Le courant continu est un courant électrique dont l’intensité est constante et où le flux d’électrons circule continuellement dans une seule direction. Son intensité est et indépendante du temps. C’est, par exemple, le type de courant délivré par les pile.

Micro-ondulateur

Les micro-onduleurs sont des petits onduleurs qui ne sont reliés chacun qu’à un seul panneau solaire et assurent ainsi la conversion du courant de manière totalement indépendante au niveau de chaque panneau. De ce fait, en cas d’ombrage sur une partie de l’installation, seul le panneau concerné viendrait à réduire sa production d’électricité, les autres modules ne seraient pas impactés. Ils offrent ainsi une plus grande performance du système et une efficacité optimale.

Ombre portée

Zone non soumise aux rayons lumineux suite à un obstacle

Ondulateur

Un onduleur est un appareil qui transforme le courant continu en courant alternatif, ce qui est indispensable pour pouvoir utiliser l’électricité provenant des panneaux.

Optimiseur de puissance

Les optimiseurs de puissance sont des dispositifs qui s’ajoutent à un onduleur central et qui permettent de rendre tous les panneaux de l’installation indépendants les uns des autres, avec un branchement en parallèle. En cas d’ombrage partiel ou si une feuille d’arbre est tombée sur un panneau par exemple, seul le module impacté réduit sa production d’électricité, les autres panneaux continuent à fonctionner normalement.