Plafond caves

Les questions les plus fréquentes

4 résultat(s) pour : categorie

Comment isoler un plancher léger en boisau-dessus d’une cave ?

Ce contenu fait parti de

Isoler le plafond des caves
Comment isoler un plancher lourd au dessus d’une cave ?

Composition d’un plancher lourd

Un plancher lourd en contact avec un vide sanitaire, une cave non chauffée ou un garage sera généralement composé des couches suivantes :

  • un revêtement de sol,
  • une chape,
  • un plancher portant assurant la stabilité structurelle de l’ensemble, comme une dalle en béton (dalle coulée, hourdi, etc.) ou des voutes en brique (voussettes).

Isolation sous une dalle de béton existante

Le plus facile est d’isoler sous la dalle de béton, par collage et/ou par fixation mécanique de panneaux rigides : liège, laine de roche, fibre de bois, polyuréthane (PUR), polyisocyanurate (PIR), polystyrène extrudé (XPS), polystyrène expansé (EPS), etc.

Si la dalle est portée par des poutres en béton, on prendra soin d’en isoler toutes leurs faces.

De la mousse en polyuréthane pourra être projetée dans les endroits moins
accessibles.

Schéma pour l'isolation d'un plafond lourd
  1. Chape et finition sol
  2. Plancher lourd existant
  3. Câbles électriques, tuyaux
  4. Isolant rigide
  5. Finition éventuelle

Pare-vapeur

Les planchers lourds (béton et briques) sont suffisamment étanches à la vapeur : ils font office de pare-vapeur, il est donc inutile d’en prévoir.

Finition du plafond

Si l’on souhaite une finition sous l’isolation, on pourra opter pour des panneaux multicouches combinant l’isolant et une plaque de plâtre ou de fibre de bois. On évite ainsi l’ajout d’une ossature complémentaire pour suspendre les plaques de finitions.

Si une bonne réaction au feu est recherchée, notamment pour les garages ou dans les immeubles collectifs et les chaufferies, on s’orientera alors vers des panneaux adaptés, composés par exemple de laine de roche revêtue de fibre de bois.

Bonne pratique

Il est conseillé de réaliser une inspection visuelle en fin de pose et de combler les éventuels interstices. Un manque de soin lors de la pose peut créer des ponts thermiques et diminuer l’efficacité de l’ensemble.

Cas spécifique des voussettes

Il n’est pas rare de trouver dans la maison traditionnelle bruxelloise des plafonds de brique en forme de petites voûtes, appelées aussi « voussettes » reposant sur des poutrelles en acier.

Isoler ces plafonds* n’est pas facile. La solution à privilégier est d’isoler par-dessus : cette technique a pour avantage de préserver le caractère architectural des voussettes. Elle n’est cependant pas toujours applicable puisqu’elle implique une réhausse importante du rez-de-chaussée.

Pour isoler par le dessous, on réalisera une nouvelle ossature pour supporter l’isolant et un faux plafond.

Schéma de l'isolation de voussettes d'une cave
  1. Voussette
  2. Isolant souple
  3. Faux-plafond
  4. Rez
  5. Cave
Exemple de voussettes en brique

Ce contenu fait parti de

Isoler le plafond des caves
Isolation thermique du plafond d’un cave : quel type d’isolant et quelle épaisseur choisir ?

Choix d’un isolant

Plusieurs critères peuvent vous guider dans le choix d’un isolant : ses propriétés isolantes (sa valeur lambda), sa composition (pétrochimique, minérale, végétale, etc.), sa finition, son coût, ou encore son épaisseur (liée à la hauteur disponible sous plafond).

Tout d’abord il s’agit d’opter pour un isolant qui convient au type de plancher et à la technique choisie.

Lorsque l’isolation est placée dans une structure bois, les matériaux souples, semi-rigides ou en vrac sont préférables car ils épousent les irrégularités de la structure (sans poche d’air) et donnent dès lors une meilleure performance thermique.

En revanche, lorsque l’isolant est posé contre un en béton, le choix pourra porter sur un isolant rigide, plus facile à mettre en œuvre.

Si l’on souhaite adopter une démarche d’écoconstruction, on s’orientera de préférence vers des isolants biosourcés composés de matières végétales (fibre de bois, d’herbe ou de chanvre, liège) ou encore les isolants issus de filières de recyclage (ouate de cellulose à base de papier et de carton, panneaux de textile recyclé, etc.).

Le projet européen FAI-Re a développé des fiches comparant l’impact environnemental et les caractéristiques des matériaux : fai-re.eu

Quelle épaisseur d’isolation poser ?

Vérifiez le coefficient de conductivité thermique λ et la résistance thermique R qui permettent d’évaluer les performances thermiques d’un isolant et l’accès aux primes existantes.

  • λ (exprimé en W/mK) caractérise l’aptitude d’un corps à conduire la chaleur. Plus λ est petit, plus le matériau est isolant.
  • R (exprimé en m²K/W) représente la résistance d’une couche d’un matériau au passage de la chaleur. Plus le R est grand, plus la couche est isolante.
  • U = 1/R (exprimé en W/m²K). U représente le coefficient de transmission thermique d’une paroi. Plus la valeur U est petite, plus la paroi est performante. U est l’inverse de la résistance thermique R de la paroi.

Épaisseur pour un : R ≥ 3.5 m2K/W (prime RENOLUTION)

Type d’isolantVracSoupleRigideCoefficient λ
(W/mK)
Épaisseur
Cellulose((v))((v))((x))0,037 à 0,04115 à 17 cm
Liège((v))((x))((v))0,032 à 0,04513 à 18 cm
Laine de bois((v))((v))((v))0,036 à 0,04315 à 18 cm
Laine de verre ou de roche((v))((v))((v))0,030 à 0,04511 à 16 cm
Polystyrène expansé (EPS)((v))((x))((v))0,030 à 0,03811 à 16 cm
Polystyrène extrudé (XPS)((x))((x))((v))0,028 à 0,03810 à 14 cm
Polyuréthane (PUR / PIR)((x))((x))((v))0,023 à 0,0299 à 11 cm
Mousse phénolique((x))((x))((v))0,022 à 0,0389 à 16 cm

Finition et étanchéité à l’air

Une finition du (plaques de plâtre par exemple), n’est pas obligatoire mais elle a pour avantage de garantir une meilleure et d’assurer une protection de l’isolant.

Réaction au feu

Dans certains locaux comme les garages ou la chaufferie, le risque d’incendie est plus important. Il est donc nécessaire d’y mettre en œuvre des matériaux ayant une bonne (soit l’isolant, soit une finition).

On choisira de préférence un produit incombustible, ou quasiment non combustible, selon la norme européenne de classement EN 13501-1.

Les matériaux appartenant à l’euroclasse de réaction au feu A1 ou A2-s1-d0 répondent à ces critères.

La fiche technique du produit renseigne sur sa classe et ses capacités à résister et à réagir aux flammes. L’isolant en lui-même peut détenir les caractéristiques requises, sinon une finition permet d’atteindre de bonnes performances ignifuges.

Il existe aussi des panneaux adaptés à cet usage composés d’isolant avec finition (par exemple laine de roche revêtue de fibre de bois).

Ce contenu fait parti de

Isoler le plafond des caves
Quels sont les mesures à prendre avant d’isoler le plafond des caves ?

Lors de la construction des maisons traditionnelles bruxelloises, les sols au-dessus des caves et des garages n’étaient pas isolés. Une ventilation naturelle via des soupiraux, grilles, etc. y assurait l’évacuation de l’air humide et le séchage des murs.

Au fil du temps, ces dispositifs de ventilation ont souvent été bouchés ou ont disparu, entraînant parfois des problèmes d’humidité.

Avant d’isoler le des caves et des garages, plusieurs précautions sont à prendre, à commencer par remédier aux éventuels problèmes d’humidité et rétablir une ventilation efficace.

Supprimer toute humidité

Si le plancher est environné de problèmes d’humidité provenant des murs d’appuis, ces problèmes doivent d’abord être impérativement éliminés :

  • Humidité des murs contre terre : étanchéifier de préférence les murs par l’extérieur et drainer les pieds de murs. Si cela s’avère compliqué, réaliser une barrière coté intérieur, par exemple au moyen d’un cimentage hydrophobe et d’injection.
  • Humidité ascensionnelle des murs : remédier au problème, par exemple au moyen d’injection d’un produit hydrofuge, qui crée une barrière étanche horizontale empêchant l’humidité de remonter dans les murs de cave.

Il faudra ensuite laisser aux murs le temps de bien sécher. On veillera à ce que la ventilation soit également bien assurée au rez-de-chaussée.

Assurer une bonne ventilation des caves

Pour que les caves soient saines, il est nécessaire de garantir leur ventilation, en d’autres termes d’y assurer un bon renouvellement de l’air.

Ceci est important par le fait que l’isolation du plafond entraînera une diminution de la température des caves, ce qui augmentera le risque de si l’air est chargé en humidité.

La solution la plus simple est de recréer la ventilation naturelle d’origine. Rouvrir et dégager les soupiraux obstrués de manière à établir une ventilation transversale.

Si la ventilation traversante est impossible ou insuffisante, une solution est d’installer une ventilation mécanique.

Schéma d'une ventilation naturelle d'une cave par l'ouverture des soupiraux
  1. Rue
  2. Cave 1
  3. Cave 2
  4. Jardin
  5. Rez-de-chaussée

L’air traverse les caves, d’un soupirail côté rue vers une grille aménagée dans une fenêtre existante côté jardin

Photo d'un soupirail dans la façade et d'une ouverture au pied de la porte d'entrée

Soupirail et ouverture pour assurer une bonne ventilation.

Schéma d'une ventilation mécanique d'une cave
  1. Rue
  2. Cave 1
  3. Cave 2
  4. Cave 3
  5. Jardin
  6. Rez-de-chaussée

Lorsque la cave ne comporte pas d’aération ou seulement une seule, une possibilité est de percer le mur aveugle, puis d’installer un conduit à l’extérieur, qui doit dépasser d’au moins 15 cm le niveau de sol.
Si nécessaire, un extracteur mécanique permet d’assurer un bon tirage de l’air.

Vérifier l’état du plancher

La vérification de l’état de la structure du plancher est importante d’autant qu’elle ne sera ensuite plus accessible.

  • Les planchers en béton présentent généralement peu de dégradations, sauf s’ils ont été soumis à d’importants dégâts des eaux. Sous les dalles de béton ou les voussettes en brique, vérifiez l’éventuelle corrosion des poutrelles métalliques. Appliquez le cas échéant un traitement anti-rouille. Si vous avez des doutes sur l’état de la structure (poutrelles dégradées, état des briques), faites appel à un ingénieur en stabilité.
  • Sous les planchers en bois, il est conseillé de vérifier l’état des et de les traiter éventuellement avec un produit fongicide-insecticide.
  • Vérifiez que le plancher du rez-de-chaussée soit bien fermé (joints entre les lames de plancher). Le nettoyage à grandes eaux pourrait en effet altérer l’isolant qui sera placé en dessous.

Pour aller plus loin

  • Pensez à isoler les tuyaux de chauffage.
  • Évitez les courants d’air froids en provenance de la cave en améliorant la fermeture de la cage d’escalier menant à celle-ci. Idéalement, isolez les cloisons de séparation et la porte de cave de manière à assurer une continuité de l’isolation.


Câbles électriques, tuyaux, appareils

  • Certains éléments comme les luminaires, transformateurs, câbles ou conduites devront être déplacés : parlez-en avec votre entrepreneur lors de la visite préalable à l’établissement du devis.
  • Pensez à photographier les éléments qui seront cachés par l’isolation, réalisez vous-même éventuellement des croquis par cave.

Ce contenu fait parti de

Isoler le plafond des caves

Publications suggérées

Consultez notre documentation pour en savoir plus

  • Isoler le plafond des caves - Principe et techniques

    Isolation

    Homegrade, 2023

  • Isoler les façades par l'extérieur - Principes et techniques

    Isolation

    Homegrade, 2020

  • Toiture Plate — Rénovation et Isolation

    Isolation

    Homegrade, 2024

  • Remplacer les châssis de fenêtre - Critères de choix en rénovation

    Isolation

    Homegrade, 2022

  • Toiture inclinée – Rénovation et isolation

    Isolation

    Homegrade, 2022

Consulter toutes les publications