Porte ancienne en bois

Les questions les plus fréquentes

3 résultat(s) pour : categorie

Comment renforcer la sécurité d’une ancienne porte en bois ?

La solidité des anciennes portes en bois constitue un atout en matière de lutte contre l’effraction. La sécurité des serrures doit cependant être renforcée dans la majorité des cas.

Assurer la protection du cylindre de la serrure

Le cylindre doit être choisi dans une dimension qui lui permette d’affleurer du côté extérieur afin de n’offrir aucune prise en cas de tentative d’effraction.

La garniture métallique de la serrure doit être vissée de l’intérieur afin de protéger efficacement le cylindre. Les anciennes garnitures de serrure répondent souvent à ce critère. Elles peuvent donc être conservées. Il suffit alors d’agrandir le trou de clé pour y placer un cylindre de sécurité.

Placer une serrure à plusieurs points d’ancrage

Les portes anciennes peuvent être équipées d’une serrure à plusieurs points d’ancrage qui renforce la résistance à l’effraction.

Comment améliorer les performances des anciennes portes ?

Pose de joints d’étanchéité

L’étanchéité de la porte peut être renforcée à l’aide de joints à coller sur la partie fixe après un bon nettoyage de la surface.

Un peut être posé dans une rainure pratiquée dans la traverse inférieure de la porte. Le fonctionnement du joint à guillotine n’est cependant optimal que si le seuil présente une surface horizontale et régulière.

Schéma : fonctionnement d'un joint guillotine sous une porte

Étanchéifier la boîte aux lettres

Une boîte peut être appliquée du côté intérieur sur l’ouverture de la boite aux lettres. La petite porte donnant accès au courrier est pourvue d’un joint périphérique afin d’éliminer toute entrée d’air.

Création d’un sas d’entrée

Lorsque les dimensions du hall d’entrée le permettent, le placement d’une seconde porte crée un « espace tampon » qui protège la cage d’escalier des courants d’air.

Entretenir sa porte en bois : la clé de la durabilité !

Mettre en peinture ou vernir

Tous les 2 ou 3 ans, si nécessaire, remettre une couche de peinture ou de vernis sur le bas de la porte qui, davantage exposé aux intempéries et aux chocs, se dégrade plus rapidement.

Tous les 5 à 10 ans environ, envisager, si nécessaire, de repeindre ou de revernir complètement la porte. Il est préférable de ne pas décaper. Un léger ponçage au papier de verre à grain fin est souvent suffisant avant la remise en peinture.

Restaurer lorsque c’est possible

Les assemblages des anciennes portes ne sont pas collés. Ils sont fixés à l’aide de chevilles et de coins de bois, ce qui permet le démontage et le remplacement de pièces abîmées.

Des peuvent également être réalisées localement.

Il est également possible de redresser en atelier une porte qui frotte sur le sol parce que ses assemblages se sont relâchés.

Publications suggérées

Consultez notre documentation pour en savoir plus

  • Fenêtre de cave - Entretien et solutions pratiques

    Patrimoine

    Homegrade, 2019

  • Vitrail - Entretien et préservation

    Patrimoine

    Homegrade, 2019

  • Sgraffite - Technique et préservation

    Patrimoine

    Homegrade, 2019

  • Porte ancienne en métal - Entretien et rénovation

    Patrimoine

    Homegrade, 2019

  • Façades en matériaux apparents - Nettoyer et restaurer

    Patrimoine

    Homegrade, 2019

Consulter toutes les publications